L'ensachage : Des pommes parfaites sans insecticides

4, 2015

Ensachage de pommes - bagging Nous avons planté un verger de plus de 200 variétés de pommiers rustiques dans le but de les tester pour leur saveur ainsi que pour leur résistance au froid, aux maladies et aux insectes. Après 10 ans d’observation, nous avons avec succès trouvé des variétés savoureuses, résistantes au froid et aux maladies. Cependant, la question des insectes nous laissait toujours perplexes.

Nous avons certes constaté que certaines variétés de pommes sont plus attirantes pour les insectes. Elles sont souvent tellement piquées qu’elles sont complètement déformées et qu’on ne peut trouver un bel espace pour croquer. D’autres variétés, moins susceptibles aux prédateurs, vont tout de même être délicieuses et mangeables, mais il faudra la plupart du temps partager une partie de la pomme avec les insectes. Cela est acceptable par plusieurs, car les pommes n’ont pas été traitées et ont poussé chez eux, et ils les transformeront en jus ou en compote (certains parlent de leur cidre comme étant composé à 50 % de jus de bibittes!). Il sera impossible par contre de les conserver fraîches bien longtemps, car les pommes endommagées commencent aussitôt à se détériorer.

Au point de vue commercial, les vergers conventionnels pulvérisent leurs vergers de pesticides et de fongicides environ 24 fois dans la saison. Les vergers biologiques, quant à eux, ont remédié à ce problème principalement grâce au kaolin, une argile pulvérisée qu’ils doivent vaporiser sur les arbres plusieurs fois dans la saison. Cette argile étant irritante pour les insectes, ils ne s’y installent pas pour pondre. Mais qu’en est-il du petit verger à la maison, des deux ou trois pommiers que vous avez dans votre cour? La grande majorité des gens n’ont pas cet équipement, qui constitue tout de même un investissement important, et n’ont pas nécessairement envie ou le temps d’apprendre à faire du dépistage, et de connaître le moment exact où il faudra vaporiser.

Nous cherchions désespérément une solution à ce problème, jusqu’à ce que nous tombions sur un article expliquant l’ensachage (connu sous le nom de « bagging » en anglais). Le principe est simple, il s’agit d’envelopper chaque fruit dans un sac, sur l’arbre, pour que les insectes n’y aient pas accès.

Ensachage pommes au JaponDesign sur ensachage de pommeLa technique, très ancienne, est utilisée commercialement au Japon pour produire des pommes de fantaisie. Ils  emballent les pommes dans un sac en papier ciré, ce qui coupe le fruit du soleil. Ainsi, la pelure de la pomme ne développe pas sa couleur. Deux à trois semaines avant la récolte, ils retirent les sacs et apposent un autocollant opaque affichant un signe japonais tels que fortune, santé, ou chance, par exemple. Lorsque le soleil touche au fruit, la peau développe une couleur très vive en peu de temps, mais elle demeure incolore sous l’autocollant. Une fois récoltées, on retire l’autocollant, et les pommes sont marquées d’un signe. Ces pommes se vendent autour de 10$ chacune pour le Nouvel An, mais les plus belles, dans un emballage cadeau, peuvent se vendre jusqu’à 150$ la pomme, tout dépendant de la complexité du dessin qui y est apposé.

En Chine, on utilise une technique similaire pour protéger les fruits des insectes. Les pommes sont enveloppées dans du papier journal, mais comme ceux-ci sont endommagés par la pluie, ils doivent être remplacés 2 ou 3 fois dans la saison. Plutôt laborieux!

La technique que nous vous présentons a été adaptée pour le verger familial, la rendant efficace, abordable et simple! Tout ce dont vous avez besoin est d’une paire de ciseaux et de sacs Ziploc format sandwich.

Voici comment faire :

  1. Prenez des sacs Ziploc format sandwich. Avec une paire de ciseaux, coupez l’excédent au-dessus du zip, faites une toute petite fente verticale au milieu du zip (d’un seul côté du zip) et coupez les coins du bas de 1 cm. (De la condensation se formera dans le sac et il faut que cette eau puisse être évacuée. Étrangement, même si les insectes pourraient techniquement avoir accès au fruit en passant par ces trous, ils ne le font pas.)

Ziploc bag ready for bagging

 

  1. En juin, lorsque les pommes font à peine 2 cm de diamètre (2 à 3 semaines après la tombée des pétales) pour chaque grappe de fruits, ne conservez que la pomme du milieu, éliminez celles autour (coupez-les ou pincez-les) et installez le sac sur la pomme du milieu.

Ă?claircissage des pommiers

Attention : Le charançon de la prune peut avoir déjà endommagé des fruits. Si le fruit du milieu de la grappe montre déjà des signes de dommage (voir la photo ci-dessous), choisissez plutôt un autre fruit dans la grappe.

Dommage du charançon de la prune sur poire

  1. Refermez bien le zip en laissant le pédoncule sortir par la fente verticale que vous avez coupé au milieu du zip.

Bagged apple

  1. Nul besoin de soins jusqu’au moment de la récolte. Regardez vos pommes grossir dans les sacs! Au moment de la récolte, cueillez et dégustez.

 

Pommes Goodland ensachĂ©es  Pommes Goodland ensachĂ©es, après avoir enlevĂ© le sac  Pomme Goodland non-ensachĂ©e, sur le mĂŞme arbre.

Ci-dessus, à gauche: des pommes Goodland ensachées. Au milieu: les mêmes pommes une fois le sac retiré. À droite: une pomme non-ensachée, dans le même arbre!

Lorsque vous ne choisissez qu’un seul fruit dans la grappe, vous éclaircissez. Vous aurez de plus gros fruits, car l’énergie que l’arbre a pour produire ses pommes sera dirigée dans une moindre quantité de pommes. Si vous ensachez lorsque les fruits sont très petits (1 cm de diamètre), cela aidera aussi les pommiers qui ont tendance à produire bi annuellement à produire annuellement.

Il est possible que certains de vos sacs tombent au sol avec le fruit au mois de juin, peu de temps après l’ensachage. En juin, environ au moment de l’ensachage, les pommiers libèrent une hormone pour éliminer le surplus de fruits. De là l’intérêt de sélectionner à l’avance le fruit central que l’on souhaite garder et d’éliminer les autres.

Il a été constaté par plusieurs personnes qui ensachent que lorsque les pommes sont entreposées dans leur sac Ziploc leur conservation sera plus longue.

Si l’environnementaliste en vous est rebuté par la quantité de sacs requis, considérez cela : 100 sacs Ziploc pèsent 126 grammes, soit le même poids que deux bouteilles de shampoing (vides) en plastique. De plus, la plupart des sacs peuvent être réutilisés une deuxième année, pour ensuite être recyclés.

Pommes ensachĂ©es dans le sacIl est vrai que l’ensachage est laborieux. Lorsqu’on s’y fait la main, on devient assez habile pour en faire environ 10 à la minute. La technique d’ensachage ne serait probablement pas applicable pour un verger commercial, cependant, pour une consommation personnelle, cela nous semble plus que raisonnable. Disons que vous mangez une pomme par jour du mois d’août au mois de mars, cela fait 240 pommes à ensacher, soit moins de 30 minutes! Rien ne vous oblige à ensacher l’arbre en entier, ensachez plutôt selon vos besoins. De plus, même si vous n’avez pas de pommier ou que le vôtre est trop jeune pour produire, rien ne vous empêcher d’aller ensacher quelques fruits sur les arbres de vos voisins ou amis!

La technique de l’ensachage en sac Ziploc peut être utilisée avec les poires aussi (mais les poires sont beaucoup moins susceptibles aux insectes que les pommes). La technique ne peut pas être appliquée aux prunes ou autres fruits à noyau, car leur taux d’humidité est trop élevé et le fruit pourrirait alors dans le sac. Des mordus de l’ensachage racontent avoir du succès en ensachant des fruits à noyaux tels que les prunes et les pêches dans des bas de nylon. Considérant le coût de la paire de bas de nylon, nous ne voyons pas trop comment cela pourrait être applicable à plus d’une dizaine de fruits, mais si vous avez une source de bas de nylons gratuites ou à très bas prix, pourquoi pas!

Bref, nous avons été très impressionnés par les résultats obtenus avec l’ensachage, il s’agissait d’une solution que nous cherchions depuis longtemps. Il nous apparaît évident qu’il s’agit de la technique parfaite à utiliser à la maison, à petite échelle. C’est simple, c’est facile, et croquer dans une pomme parfaite, naturelle, poussée chez soi, ça, c’est fantastique!!!

Bagged apple on the tree  Bagged orchard