Poirier

Planter un poirier en climat nordique est facile lorsqu’on choisit la bonne variété. Certaines de nos variétés de poiriers connaissent un succès jusqu’en zone 3a, soit jusqu’en Abitibi. Le poirier a l’avantage d’être généralement très résistant aux insectes et maladies. Nous n’offrons aucune variété de poirier qui soit sensible aux maladies. Quelques variétés pourront parfois montrer des taches brunes, par exemple, mais à un niveau très minime qui ne demande aucun traitement et qui n’affectera pas la production de poires.

Donc, que vous soyez dans les Laurentides, en Mauricie, au Saguenay, dans le Bas-Saint-Laurent ou même sur la Côte-Nord, n’hésitez pas à planter un poirier! En cliquant sur Détails>> à côté de chaque photo, vous accéderez à une description plus complète vous indiquant la zone de rusticité de chaque variété.

Certaines variétés de poiriers sont autofertiles, mais la plupart ont besoin d’un pollinisateur, c’est-à-dire un poirier d’une variété différente qui est compatible avec lui. Lisez bien les descriptions pour connaître quel pollinisateur choisir.

Un petit truc concernant la récolte des poires. Les poires sont uniques en ce sens qu’elles doivent mûrir après la récolte. Si elles sont laissées sur le poirier pour le mûrissement, elles auront une texture farineuse, puis elles pourriront du cœur, avant même que l’extérieur ne soit mûr. Donc, dès que la couleur de la peau commence à changer, on les récolte (elles doivent être encore très fermes) et on les entrepose au réfrigérateur pour quelques jours au moins. Lorsqu’on souhaite en manger, on en sort quelques-unes qu’on dépose sur le comptoir pour quelques jours jusqu’à ce qu’elles soient mûres. Pour savoir